Bonjour

Bien avant qu'il ne devînt le Musée de Villèle, la grande demeure que je vous emmène visiter aujourd'hui,  fut la propriété  de Madame Desbassayns, propriétaire d'esclaves, figure historique très connue à la Réunion. Née en en 1755, elle vécut 91 années.

La célèbre dame est tantôt louée pour son humanité envers ses esclaves ( par exemple, elle construisit sur sa propriété un " hôpital " )  , tantôt décriée pour sa cruauté envers eux ( fouets, amputations, châtiments )  : je vous laisse deviner quelle est la réputation qui prévaut dans une île au passé fortement marqué voire tourmenté  par les affres de l'esclavage.

Une maison dans l'Histoire , celle que l'on écrit avec un H , tel est le titre de ce mini entouré d'une bande de maintien.

P1080444

P1080447

Le lieu est très connu à la Réunion. Il est une  attraction touristique prisée depuis qu'il devint en 1974 un musée.

La propriété se situe à Saint-Gilles les Hauts, sur les hauteurs de la Côte Ouest. La maison est typique des grands domaines coloniaux du XIXème siècle.

Côté structure, c'est celle que j'avais empruntée à Cath et  utilisée ici et. Et encore ....sans oublier celui-ci.

Pour cette  cinquième mini, j'ai aménagé la structure pour mettre des volets supplémentaires.

P1080448

Focus ci-dessous sur les tags des pochettes : vues extérieures,

à gauche le parc d'eucalyptus aménagé  ( côté montagne ) et à droite, ma silhouette dans les jardins ( côté mer ).

P1080450

tag gauche, les vestiges de l'usine sucrière de la propriété.

P1080452

Ci-dessous des petits tags montrant le coffre à linge familial.

Et aussi  des entraves ( conservées sous verre ) pour les esclaves acheminés dans l'île, venant de Madagascar ou de la côte mozambicaine  dans des conditions inhumaines.

P1080453

Autres détails intérieur/ extérieur  toujours sur ces tags glissés dans la pochette d'entrée :

P1080454

 Un coup d'oeil sur le mode tout déployé de la structure : le livret central ( Explore ) et un livret enrubanné à droite.

P1080449

Tournons la page " explore "  : focus sur la partie centrale.

Page  gauche , la cuisine,  en réalité à l'extérieur de la maison, dans un bâtiment séparé  , par crainte des incendies.

Page  droite, le portrait de madame Desbassayns : ce volet se soulève ( voir plus bas ).

P1080457

 
   
 

 

 

 

Derrière la page de la cuisine  un volet qui se déploie tout en hauteur . L'office, à l'intérieur de la maison, sert de"  passe-plats"

Tout en bas, vous voyez  la réserve d'eau que l'on remplissait.

P1080458

La grande salle donne sur la véranda et les jardins de la propriété, tournés vers la mer. Meubles de style colonial ou importés comme le lustre.

P1080467

Des cartes postales glissées dans la pochette centrale de l'album , achetées à la boutique du Musée .

Par exemple celle du célèbre orsaire  malouin Surcouf.

P1080465

Focus sur des détails de la salle de réception : vaisselle fine de Chine, marqueterie faite de différents bois de couleurs et plafond à caissons.

P1080468

Derrière le volet du portrait de  Madame Desbassyns vu plus haut ( verso de la page droite ), découvrons son intimité  :

lit à baldaquin,  bassines et bidet de toilette en porcelaine d' Extrême Orient, autant de meubles de cette époque

dits " Compagnie des Indes" . La photo est un peu sombre car les portes extérieures n'ont pas été ouvertes par notre guide:

donc peu de lumière !

P1080462

 Et puis le petit accordéon latéral est consacré à différentes vues extérieures de la maison :

les jardins s'étendent  côté mer et  le parc arboré ( eucalyptus )  côté montagne .

P1080470

Madame Desbassyns était très pieuse ( a t-on dit ) et lisait la Bible chaque soir , immuablement . Un autre lieu qu'elle fit construire ,proche de la propriété,  est la Chapelle Pointue.

P1080471

P1080473

Madames Desbassyns mourut à l'âge de 91ans , en 1846 , soit deux ans avant l'abolition de l'esclavage dans l'île.

Elle fut veuve très tôt et dirigea de main de maître ( c'est un euphémisme ! ) ses propriétés . Elle eut neuf enfants. L'une de ses filles épousa un De Villèle et la maison devint leur demeure et celle de leurs descendants.

Dame Ombeline Marie Thérèse Desbassayns  aura marqué l'Histoire et les esprits. Elle était à la tête d'une véritable fortune à sa mort et la légende se construisit au fil des ans.

Voilà la visite se termine.

J'espère que vous m'avez suivie jusqu'au bout et que ce petit pan d' Histoire de mon île scrappé avec passion vous a plu.

P1080478

Et si l'Histoire vous passionne ou si vous préparez vos vacances  dans mon île, je vous recommande ce site officiel ( celui du Musée, propriété du conseil Général de la Réunion )  et celui-ci pour tout savoir ...de la Réunion.

Non, je ne suis pas payée par l'Office de Tourisme de la Réunion  ! MDR. 

Juste un tantinet chauvine ... mais vous savez que j'ai aussi... besoin d'évasion !

A très bientôt pour d'autres découvertes scrapées.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer